Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • Stellamaris.  Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 16:11

Commissaire divisionnaire Samuel Vimaire / / Sa drogue était l’alcool ; aujourd’hui c’est la loi ! / Il était tombé bas, très bas dans la picole, / En se laissant aller à tous les vents d’Éole / Quand les guildes régnaient sur la ville sans foi ; / / Mais, le Guet renaissant, son âme est ravivée ! / Sa drogue était l’alcool ; aujourd’hui c’est la loi. / Qu’on soit faible ou puissant n’éveille son émoi, / Car il met dans les fers toute âme dépravée ! / / La vérité se cache, elle est inobservée, / Il fouine et fouine encor, et la trouve, et la boit / – Sa drogue était l’alcool ; aujourd’hui, c’est la loi – / Il expose au grand jour sa face réprouvée ! / / Si comme son ancêtre, il abhorre tout roi / C’est qu’il est convaincu que nul n’est, par nature, / Meilleur que son semblable ; en tous, l’or et l’ordure ! / Sa drogue était l’alcool, aujourd’hui, c’est la loi ! / / Stellamaris

(Illustration : couverture du roman "Va-t-en-guerre" de Terry Pratchett, auxéditions Pocket (détail))

(Maillet)

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Disque-monde
commenter cet article
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 21:59

Toujours la galerie de portraits du Guet d'Ankh Morpork, sur le Disque-Monde de Terry Pratchett, avec l'agent Sally, vue par les yeux de Angua dont je parlais dans mon poème précédent ... (Les "rubans noirs" du Disque-Monde, ou "mouvement de tempérance d'Überwald", sont un mouvement, très influent, de vampires qui renoncent au sang humain)

Agent Salicia Deloresista Amanita Trigestatra Zeldana Malifion von Krampett, / dite Sally / / La vampire haïe est pourtant si gentille ! / Il n’est aucun besoin de dormir emmuré, / Son ruban noir le montre à tous, elle a juré / Que les cous des humains, plus elle ne mordille ! / / Oui mais les préjugés sont durs à déloger … / La vampire haïe est pourtant si gentille ! / Mais elle est trop parfaite, et ça, pour une fille, / C’est dur à digérer, nul n’y peut déroger … / / Trop belle, trop glamour, en tout, bien trop à l’aise … / Moi, la louve-garou, ne suis-je une guenille ? / – La vampire haïe est pourtant si gentille – / Dès que je l’aperçois, je me sens de la glaise ! : / / Partager les dangers n’est une peccadille ! / Enquêtant avec elle, à mon corps défendant, / J’apprends à la connaître … Elle n’a de mordant ! / La vampire haïe est pourtant si gentille ! / / Stellamaris

(Illustration : Peinture de Gustav Klimt)

(Maillet)

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Disque-monde
commenter cet article
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 20:17

Poursuite de ma galerie de portraits du Guet d'Ankh-Morpork, sur le Disque-Monde de Terry Pratchett ...

Sergent Angua von Überwald / / Cette louve-garou n’en est pas moins humaine ! / En fuyant sa tribu, gens avides de sang, / Elle a rejoint la ville et son appel puissant, / Pour vivre parmi nous. Sa quête serait vaine ? / / Elle est sujette au doute, au scrupule souvent ; / Cette louve-garou n’en est pas moins humaine, / Et de se croire un monstre est son immense peine ; / Elle aimerait se fuir … un rêve décevant ! / / Cette bête en son être est son vieux cauchemar, / Elle craint d’y céder … Elle en est souveraine ! / Cette louve-garou n’en est pas moins humaine, / Et si proche de nous, jusque dans le cafard / / Qui la prend quelquefois ! De Carotte, la reine / – Ah si vous voyiez comme il est à ses genoux ! – / Elle n’ose pourtant rêver à dire « nous » ! / Cette louve-garou n’en est pas moins humaine ! / / Stellamaris

(Photographie : Détail de la couverture du roman "Le Guet des Orfèvres", de Terry Pratchett, aux éditions Pocket Fantasy)

(maillet)

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Disque-monde
commenter cet article
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 20:02

Poursuite de ma galerie de portraits sur le guet d'Ankh-Morpork, sur le Disque-Monde ...

Capitaine Carotte Fondeurenferson / / Dédaigner d’être roi, préférer la police, / Voilà qui peut surprendre, et pourtant, c’est ainsi ! / De nains, fils adoptif, il est si humble, si / Simple qu’il enfouit, profond, le moindre indice / / De son hérédité ! Car c’est sa seule peur … / Dédaigner d’être roi, préférer la police ! / Et son charisme est tel que, s’il entrait en lice / Il serait aussitôt, sans conteste, vainqueur ! / / Il reconnaît chacun, à chacun il sourit, / Il parle ? On obéit, sans y voir préjudice ! / Dédaigner être roi, préférer la police / Avec un don pareil ? Quel est donc son esprit ? / / Il sait qu’un charme tel peut être un maléfice / Si l’on n’y prend bien garde … Alors, la liberté / N’est plus ! Il ne le veut … Telle est donc sa fierté : / Dédaigner être roi, préférer la police ! / / Stellamaris

(Illustration : Dessin de Paul Kidby pour le roman illustré, "Le Dernier Héros", aux éditions l'Atalante)

(maillet)

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Disque-monde
commenter cet article
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 18:46

Poursuite de la galerie de portraits du Guet d'Ankh-Morpork, sur le Disque-Monde de Terry Pratchett ...

Sergent Hilaria Petitcul / / Si tous les nains sont « il », comment être une femme ? / « Ayez même apparence » est-il essentiel / À notre nanitude ? Est-ce un péché véniel / Que de tresser ma barbe ? En deviendrai-je infâme ? / / Lamper la bière et chanter l’or, je n’en peux plus ! / Si tous les nains sont « il », comment être une femme ? / Je ne veux être rustre, aimerais être dame, / Accompagnant mon thé de propos superflus ! / / Rouge à lèvres et fard sont ils donc dissolus ? / Et de se maquiller, est-ce perdre son âme ? / Si tous les nains sont « il », comment être une femme / Sans être mise au ban, tout comme les exclus ? / / J’ai revêtu la jupe … Entends comme on m’en blâme ! / « Dieu, que c’est indécent ! L’on peut voir tes mollets ! / C’est un striptease ! » ils m’ont craché. Moi, j’en tremblais ! / Si tous les nains sont « il », comment être une femme ? / / Stellamaris

(Illustration : Carte du jeu "Ankh-Morpork" basé sur l'univers du Disque-Monde de Terry Pratchett, aux éditions IELLO)

(Maillet)

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Disque-monde
commenter cet article
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 22:50

Poursuite de ma galerie de portraits du Guet d'Ankh-Morpork, sur le Disque-Monde de Terry Pratchett, en vue d'une partie de jeu de rôles que je me prépare à animer ...

Raymond Soulier / / De son vivant déjà, combattre l’injustice / Était son but, son tout, sa boussole, son Nord … / Dormir dans son cercueil serait être complice ! / Telle est sa volonté : Mort, il se bat encor ! / / Peu firent comme lui : Quand résonne le cor / Nous clamant « Monte au cieux », qui dit « Je reste en lice ! » ? / Telle est sa volonté : Mort, il se bat encor ; / Et s’il reste ici-bas, ce n’est pas par caprice, / / Le repos serait doux ! Oui, c’est un sacrifice ! / Telle est sa volonté : Mort, il se bat encor. / Son âme ne s’envole ; endurant le supplice, / Il la lie à sa chair ; au prix de quel effort ! / / Telle est sa volonté : Mort, il se bat encor. / Son corps tombe en lambeaux ? Ce n’est qu’une pelisse / Qu’il recoud à loisir ! Qui n’en serait d’accord ? / L’on ne peut voir zèle plus grand dans la police ! / / Stellamaris

(Illustration : Détail de la couverture du roman "Va-t-en-guerre", de Terry Pratchett, aux éditions Pocket)

(Maillet à rebours)

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Disque-monde
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 22:39

Après "Détritus", un autre spécimen de ma galerie de portraits du Disque-Monde :

Petit Arthur le Dingue / / Petit Arthur le Dingue est grand comme une pomme, / Mais c’est un concentré de rage, un vrai volcan ! / Même les trolls puissants tremblent, foutent le camp ; / Sais-tu, d’un coup de boule, à l’aise il les assomme ! / / Il hantait les égouts pour y chasser les rats / – Petit Arthur le Dingue est grand comme une pomme – / En rentrant dans le guet, c’est d’autres scélérats / Qu’il chasse et met au pas, le peuple de Sodome ! / / Comme il fut élevé par un cordonnier gnome, / Pacifique et très doux, l’on est tous étonnés / – Petit Arthur le Dingue est grand comme une pomme – / De voir en lui le roi des justiciers nés ! / / Sais-tu ? Nac Mac Feegle *, il croit qu’au temps jadis / Il vécut, puis mourut … S’il peut se battre, en somme, / Et festoyer, c’est qu’ici, c’est … Le Paradis ! / Petit Arthur le Dingue est grand comme une pomme ! / / Stellamaris

* Le nom de son peuple, dit aussi "Les ch'tis hommes libres"

(Photographie : illustration, par Paul Kidby, de la 4ème de couverture du livre "Je m'habillerai de nuit", de Terry Pratchett, aux éditions l'Atlante)

(Maillet)

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Disque-monde
commenter cet article
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 14:54

En prévision d'une partie de jeu de rôles que je compte animer sur l'univers du Disque Monde, de Terry Pratchett, je commence une galerie de portraits de personnages de cet univers ... Aujourd'hui, le troll Détritus (le personnage le plus grand de la couverture de livre que j'ai mise en illustration) :

Détritus / / Tous craignent Détritus. C’est le troll policier, / Cinq cents kilos de roc. On le croit brute épaisse : / « Il ne sait que cogner ! C’est un crétin grossier ! / Le guet : Des abrutis ! Les rebuts, on leur laisse ! » / / Et pourtant, il rougit quand Rubis le caresse ! / Tous craignent Détritus – C’est le troll policier – / Sans voir que son cœur fond quand, d’Amour, la promesse / S’en vient pour l’effleurer … La romance lui sied / / Plus que vous ne croyez ! Ah ! Que vous le vissiez / Offrir un pin comme bouquet pour sa déesse ! / Tous craignent Détritus. C’est le troll policier, / Cet amoureux transi, plein de délicatesse ? / / Quand son cerveau surchauffe, il ralentit, s’affaisse ; / Fait de silicium, dans le froid d’un glacier, / Il s'éveille et prendrait même Einstein de vitesse ! / Tous craignent Détritus. C’est le troll policier ! / / Stellamaris

(Maillet)

Repost 0
Publié par Stellamaris - dans Disque-monde
commenter cet article