Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 12:18

Le diable d’Ys / / Est-ce le diable d’Ys – Tous craignent sa fureur – / Qui préside à la crue où, fuyant sa terreur, / L’Argent, perdant couleur, éperdu, blêmissant, / Se jette à corps perdu, hurlant et rugissant, / Dans l’abîme sans fond ? Je le vis, sans erreur ! / Serait-ce alors la fin de ce ruisseau, führer / De la selve enchantée où, chassant toute aigreur, / Le petit peuple est maître, abreuvé de son sang ? / Est-ce le diable d’Ys ? / / Stupeur ! Le flot survit même au gouffre éventreur, / Et, quand il en renaît, il devient empereur ! / Irrésistible héros, de la mort renaissant ! / C’est un raz-de-marée, un tsunami puissant / Tel la vague d’antan, en Ys semant l’horreur ! / Est-ce le diable d’Ys ? / / Stellamaris Notes :

  • La Rivière d'Argent, en crue hier, est la rivière de la forêt enchantée de Huelgoat. Ses eaux sont couleur sang
  • Elle se jette dans le gouffre au pied du Kastell Gibel, emplacement du château de Dahud, la princesse d'Ys, cette ville submergée au VIème siècle, pour ressortir un peu plus bas du chaos de rochers.

(rondeau nouveau en alexandrins, en rimes masculines)

Partager cet article
Repost0

commentaires

V


je suis sous le charme de la photo et de tes mots c'est magnifique.


bonne journée bises



Répondre
S


Merci Vénusia ! Bises.



M


un p'tit coucou en passant..après avoir repris une goulée d'oxygène...dis donc, j'ai failli me noyer dans ta rivière endiablée si joliment mis en vers...la prochaine fois, juré je prends
ma bouée. Bises salines



Répondre
S


Ouh là, une bouée, ça ne suffirait pas ! Merci de ta visite, Malou ! Bises.



M


Ben tu sais Sterenn compte tenu de la brutalité avec laquelle étaient traitées autrefois les femmes amoureuses de l'amour, plusieurs ont dû rêver de pouvoir faire ce que faisait Dahut. Un
fantasme de défense tout simplement. (je plaisante)



Répondre
S


C'est possible ... Rires ! Mais je reste persuadé que cette légende n'est qu'une ville calomnie ! Bises.



A


Photographies magniquement fantasmagoriques, comme de coutume!


Mais chez moi ce genre de paysage aurait été considéré comme un endroit maudit.On t-aurait dit que des sacrifices humains avaient eu lieu la, et que quiconque oserait s'approcher de cette place
mourrait immediatement. Le texte habille habilement cette sinistre image car d'un sinistre épatant.Bravo!


Bon début de semaine.


XX



Répondre
S


Merci de tout coeur, Anjimu ! Mais ne t'y trompe pas, ici aussi,ce gouffre est considéré comme maudit. On dit que Dahud y faisait jeter chaque matin son amant de la nuit, et que c'est pour ces
crimes que la ville d'Ys a été engloutie ... Bises !



M


Ce fut une merveilleuse balade, humide mais géniale! Quelle magnifique photo! cette fureur se ressent alors qu'il manque le bruit assourdissant, l'eau qui nous rejaillissait du gouffre au visage;
pas étonnant que tu aies pensé à l'engloutissement d'Ys et au diable! le poème s'harmonise bien avec le cliché: un chef-d'oeuvre! bisous Sterenn Mor!



Répondre
S


Merci de tout coeur, Mona, mais c'est trop ! Bises.



V


Très bien, Stellamaris...! Et d'actualité !


(Je parle de la météo, mais on peut comprendre ce qu'on veut...) ;)



Répondre
S


Merci Valentine ! Bises.



J


Ok, Stell, en revenant lire ta réponse à mon commentaire, les autres articles sont "réapparus"...Lorsque j'ai posté, il n'y avait qu'un seul poème (donc, le diable d'Ys) sur ta page d'accueil et
lorsque, effectivement, j'ai cliqué sur *précédent, cela me renvoyait à ton article *la boite à message...


Sûrement un petit bug !     Bonne fin de journée, à bientôt



Répondre
S


Les mystères de l'informatique ... Bonne fin de journée à toi aussi, bises !



J


Bonjour Stell,


Je ne sais si le diable a imprégné ta plume, ni s'il t'a inspiré mais je ne retiendrai que le sublime de tes vers. L'intrigue reste donc entière et la légende servie par ton encre. Bisous
poétiques de Jyckie.


Stell, je ne trouve plus la liste de tes écrits plus anciens...



Répondre
S


Merci Jyckie !


 


Pour naviguer dans mes écrits les plus anciens, tu peux naviguer dans les catégories, ou dans les archives par mois, ou utiliser la fonction "Recherche" si tu recherches un article en particulier
... Tu peux aussi consulter mes recueils, ils y sont pour la plupart ... Où encore utiliser tout simplement "précédent" ...


 


Bises !



H


Cher voisin!


Quel beau poème. La superbe et magique Huelgoat n'en finit pas de nous séduire!


Amitiés.



Répondre
S


Oui, elle est extraordinaire ...


Merci Hanternoz ! Toute mon amitié.