Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 19:36

Suite du poème précédent : Les doutes de Kristen sont tellement violents que, pour éviter tout risque de retour de Xura, il propose à ses compagnons une solution pour le moins extrême : Le suicide !

Où est Xura ? / / Xura n’est plus dans les terres du rêve, / Où que l’on aille, on ne l’y trouve plus ; / Son pays même est libéré du flux / D’envoûtements qui le frappaient sans trêve ; / / Ma sœur aussi ne subit plus le glaive / De sa malice ; il n’est donc pas reclus / En son esprit ; mais sont-ils révolus, / Ses jours ? Est-on bien sûrs que tout s’achève ? / / Il est rusé ; m’étreint un doute affreux : / S’il se cachait en l’un de nous ? Je gage / Qu’il poursuivrait, lors, ses plans ténébreux ! / / Pour empêcher son funeste abordage / Sur Brest, mourons ! Ce geste valeureux / Peut prévenir un terrible saccage ! / / Stellamaris

(Photographie prise sur Internet, ici)

(Sonnet pétrarquien)

Partager cet article
Repost0

commentaires

A

Bonsoir Stell.


Je me doutais que ton roman touchait à sa fin. Je l'espère positive mais il y a un mais semble-t-il !


Bravo et bonne publication!


Bisous.
Répondre
S


Merci Annie ! En effet, la fin approche, mais rassure-toi, on va éviter le suicide collectif ! Bises !



F

le suicide n'est pas une solution mais à ce qu'il paraît que ceux qui se suicident c'est comme un flash qu'ils ont dans la tête
Répondre
S


Tout à fait, flipperine, merci ! Bises !



V

Chic alors, je vais me le procurer... Tu as de formidables idées de faire du roman en vers !
Répondre
S


En fait, ce n'est pas un roman en vers, c'est un roman dont chaque page de prose est illustrée par un poème... Merci, bises !



V

Je suis sidérée de ta productivité ! C'est une oeuvre conséquente qui se déploie sous nos yeux... et sur Brest ? Tonnerre ! 


 


Amitiés, Martine.
Répondre
S


Merci Valentine ! C'est un roman illustré de poèmes, qui se passe à Brest en août 2013, mais principalement dans les contrées du rêve... Le roman est terminé, j'aurai fini les derniers poèmes
cette semaine, d'ici un mois il sera publié... Bises !