Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Stellamaris. Poèmes et photographie
  • : Poésie classique et photographie, mis en résonance l'un avec l'autre - Edition
  • Contact

Profil

  • Stellamaris
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit
  • Poète et photographe, explorant tout particulièrement les résonances entre l'image et l'écrit

Nombre de visiteurs

Ce blog a déjà reçu visites

Il y a actuellement     personne(s) sur ce blog


Recherche

Boite à outils

Le SORGEL, superbe traité de prosodie

Le site de FLORMED, pour apprendre les formes fixes

Lexilogos, des dictionnaires indispensabes.

Archives

Forums amis

18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 21:32

Quand le croissant / Quand le croissant se lève, au soir, sur le village, / / Le chant du muezzin descend du minaret / Et rien ne l’interrompt, sauf un âne qui brait / Quand le croissant se lève, au soir, sur le village ; / / Le croissant resplendit ; combien luit son visage ! / Sens ! Cette mélopée est née en ses hauteurs, / C’est un parfum suave, une essence de fleurs ; / Le croissant resplendit ; combien luit son visage ! / / Et la paix envahit tout homme à l’âme sage / Qui fait le vide en lui ; descendant en son cœur, / C’est là qu’il peut trouver la source du bonheur ; / Et la paix envahit tout homme à l’âme sage / / Stellamaris

(Photographie : Lever de lune au Maroc)

(Bandollière)

Partager cet article
Repost0

commentaires

S

Reprise des 1ers vers comme une douce mélopée, et le charme opère comme le chant du muezzin et le regard sur le croissant. Un poème qui transmet l'apaisant !
Répondre
S


Merci infiniment, Sido ! Bises !



A

Bonjour Stell.


Rien qu'en lisant ce doux sonnet, la paix renaît en moi aussi...


Merci et mes bravos!


Amitiés.
Répondre
S


Merci infiniment, Annie ! Bises 



V

Très beau poème, Stellamaris, bravo. Et ta photo est tout aussi remarquable ! 
Répondre
S


Merci de tout coeur, Valentine ; bises !